Laura, l'histoire du gîte

Il était une fois…

 

 

Je m’appelle Laura de la Brasserie.

J’ai été anoblie lors des fastes temps où ma demeure était connue dans toute la région. Manants et nobles, Français ou Belges se rassasiaient de mes breuvages mis en futs et en bouteilles. La bière produite en ma maison a participé à de nombreuses festivités où elle coulait à flots.

Puis, les temps sont devenus durs et mes briques ont vieillies et la florissante entreprise a fermé ses portes.

Fini le doux cliquètement des bouteilles qui s’entrechoquent sur la chaîne d’embouteillage.

Terminée l’odeur de houblon et de seigle qui embaumait l’air, jusqu’à le saturer.

Futs de chênes laissés à l’abandon, bouteilles veuves de leur ambre liquide, silence inquiétant qui imprègnait lentement mes murs laissés à l’abandon.

J’ai failli y laisser ma peau si deux chevaliers de la rénovation n’avaient pris le risque de me relifter…

Sophie et Fred, kinésithérapeutes de profession, ont pu me redonner une nouvelle vie.

Leurs massages seuls n’ont pas suffit à m’insuffler une nouvelle jeunesse. Il m’a fallu subir une opération profonde de chirurgie esthétique. Je suis passée entre les mains des meilleurs spécialistes qui m’ont redonné un look de jeune déesse.

 

Grâce à eux, j’ai retrouvé mon corps de jeune fille. J’avais certes de beaux restes, mais aujourd’hui, j’avoue que chaque matin, quand je me mire dans le miroir, je me trouve superbement belle.

C’est donc sans honte que je suis prête à vous dévoiler mes charmes et mes formes.

 

Déshabillez-moi, mais pas trop vite…

 

Mon effeuillage débute par mon corps de logis….

Situé à hauteur de la terrasse, la grande cuisine et la salle à manger ouvrent la vue vers les hauts rochers qui surplombent la Meuse.

Seuls les vols d’oies sauvages, de canards et de cormorans ajoutent du mouvement au paisible clapotis de la Meuse dans laquelle se mirent quelques cygnes.

Préparer de délicieux petits repas est un réel plaisir car, dans la cuisine,  j’ai tout mis à votre disposition pour que votre créativité puisse faire exploser vos papilles gustatives.

J’ai aussi tenu à ce que la convivialité ne soit pas brisée par une séparation avec le living.

Une longue table en bois s’impose dans cet espace. Elle permet la réunion de 12 convives savourant les petits plats que vous aurez concoctés.

C’est de cette pièce que vous pourrez accéder à deux grandes chambres et à une autre immense pièce que nous appellerons « salon ».

 

L’autre grande pièce, directement liée au living-cuisine, est partagée en différents espaces.

En y entrant, vos regards seront hypnotisés par le grand feu ouvert qui réchauffera vos cœurs et vos corps. Je vous avais prévu que votre température monterait au fur et à mesure des découvertes de mes charmes…

 

Cette pièce, que nous appellerons « salon » comporte également une grande table de dix personnes. J’entends souvent des cris d’enfants ou de jeunes ados qui y jouent et y mangent, de manière à ne pas être tout le temps sous les regards de leurs parents. C’est  chouette pour eux et cela me rajeunit de les entendre s’amuser.

Si vous êtes un peu voyeurs, sur les bords, vous remarquerez rapidement certains vestiges qui sont autant de témoignages de mon ancienne vie, avant d’être ressuscitée par Spohie et Fred…

Un salon est également installé dans cet espace. De moelleux fauteuils donnent l’occasion à 9 personnes de s’installer paisiblement pour boire un verre, partager une émission à la TV, regarder un DVD dernièrement sorti.

La vue sur la vallée de la Meuse est envoutante, ou plutôt enivrante … quoi de plus normal pour une visite chez Claire de la Brasserie ?

Une chambre est collée à cette pièce qui donne également accès à deux autres chambres situées au niveau suivant de la maison. L’escalier conduit aussi à une mezzanine, transformée en caverne l’Ali-Baba pour les enfants !

Ah oui, en tant que châtelaine, j’ai toujours été entourée d’une meute de chiens qui m’aidaient à débusquer renards et sangliers qui sont légion dans les bois situés en face.

C’est pourquoi, les chiens sont les bienvenus.

 

Luxe, calme et volupté : les chambres

 

Cinq chambres spacieuses vous invitent à un sommeil réparateur. Elles sont à chaque fois dotées d’une douche et d’un WC. L’une ou l’autre chambre dispose d’un espace pour faire dormir un bébé dans un petit lit.

Rien ne viendra perturber le calme et le silence de la nuit. Vous pourrez rêver, voire fantasmer à votre guise. Même le clocher de l’église fait silence et respecte votre sommeil.

Rien ne vous garantit cependant, qu’au petit matin, vous puissiez entendre le vol d’une tribu d’oies ou de canards survoler mon corps de logis.

Avant que le soleil ne pointe son nez en franchissant les rochers du bord de Meuse, votre réveil sera peut-être salué par le sifflement des merles moqueurs ou par le chant mélodieux des pinsons à queue rouge.

 

Mes dessous chics

 

Je vous invite à présent à découvrir une partie plus intime de ma personne. Mon espace bien-être est constitué de dessous chics.

Avec mon accord, osez pénétrer dans un lieu où règne une ambiance feutrée et où tous vos sens seront mis en émois.

Cette partie de moi est non seulement pourvue d’un sauna, d’un hammam et d’un grand jacuzzi, mais également d’un lieu où l’on peut se poser, se reposer et jouer au billard.

Mon ami le grand Bouddha vous donne le « la » dès l’entrée. Musique zen et parfums suaves aiguiseront tous vos sens.

Vous vous plongerez dans des Bulles qui éclatent et se transforment miraculeusement en de multiples petites étincelles d’eau.

Tout en vous relaxant, vous pourrez contempler la vallée de la Meuse qui se laisse découvrir différemment chaque jour.

 

 

Mon jardin secret
 

Le premier atout de mon « secret garden » est sans conteste ma terrasse qui telle une longue robe de bal se déploie dès que vous quittez la pièce cuisine-living.

Chacun de vos pas sur la passerelle d’accès fera vibrer la terrasse. Elle se mettra à votre diapason et vous accueillera autour d’une grande table qui garde en mémoire nombre d’apéritifs, de repas au soleil ou de moments festifs ponctués d’éclats de rires.

Ma terrasse a été sculptée pour rester en harmonie avec les lignes horizontales comme le lit de la Meuse, les obliques et les lignes verticales

 

 

 

 

 

 

 

 

La fiche descriptive détaillée du gîte de la Brasserie est accessible en cliquant ici.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now