Coucou: toute une histoire...       

 

Au fil des années

 

 

Première année (2004-2005)

 

  • enquête action menée auprès des habitants pour mettre en évidence certaines problématiques récurrentes;
  • identification d’un problème qui pourrait amener à une mobilisation des habitants : la problématique des déchets ;
  • repérage des lieux pollués dans les quartiers (photos) et interviews plus ciblés des habitants au niveau de la problématique des immondices ;
  • présentation du projet aux partenaires possibles et recherche de financements ;
  • réalisation d’un premier DVD et introduction d’une demande de subsides auprès du projet « CLAP » ;
  • accord de subsidiation pour les années 2006 et 2007.

 

Deuxième année (2005-2006)

 

Les actions menées au cours de la deuxième année l’ont essentiellement été sur un quartier de Marchienne-Au-Pont : La Docherie.

 

  • actions de sensibilisation auprès des habitants, associations et écoles ;
  • réalisation d’une fresque collective par 130 enfants des écoles libres et officielles (discrimination positive) ;
  • exposition réalisée par différentes associations (thème du recyclage) ;
  • conférence de presse et rencontre des personnalités politiques ;
  • écriture d’une charte citoyenne par différents acteurs du quartier ;
  • réalisation d’une première vidéo d’information destinées à susciter le débat auprès des associations : les Xperts.

 

Troisième année (2006-2007)

 

Les actions menées au cours de la deuxième année ont été étendues sur deux quartiers de l’ancienne commune de Marchienne-Au-Pont.

 

  • diffusion (porte à porte) de la charte citoyenne et affichage par les habitants qui soutiennent la cause. Un compte-rendu écrit a été fait de chacun de ces échanges ;
  • création d’une vidéo de sensibilisation pour les associations et écoles ;
  • annonce de la vidéo les Xperts à l’aide d’une affiche « coucou les immondices » ;
  • animation de débats auprès des associations et écoles au départ du DVD ;
  • organisation d’une semaine d’action du lundi 28 mai au vendredi 1 juin avec comme résultats :
  • 25 groupes d’habitants qui ont nettoyé 25 lieux de leur quartier ;
  • plusieurs groupes ayant participé à la fête des voisins ;
  • des dizaines d’animations relatives à la gestion des déchets (avant et après les ramassages) ;
  • des panneaux peints par les habitants (adultes et enfants) et apposés dans les zones nettoyées ;
  • nettoyage complet de deux chancres urbains par les services propreté (pour rendre visible le fait que les pouvoirs publics soutenaient les habitants dans leurs actions) ;
  • sculptures monumentales construites à partir des déchets et exposées devant la Maison Communale de Marchienne-Au-Pont ;
  • impact médiatique important ;
  • après-midi d’échanges entre citoyens et politiques des différents partis ;
  • présentation d’une vidéo reprenant les réalisations de la semaine ;
  • fête de clôture à La Docherie (apéritif, inauguration fresque, barbecue…) ;

 

Quatrième année (2007-2008)

 

Les actions sont menées les  quartiers de l’ancienne commune

de Marchienne-Au-Pont :

 

 

  • Les actions de mobilisation et de sensibilisation des associations et des habitants pendant l’année (porte à porte, affichage, séances d’information dans les écoles et associations, vidéo les Xperts pour lancer les débats…).

 

  • Présence et action des politiques : Ministres fédéraux, bourgmestre, échevins et conseillers communaux se sont associés aux habitants d’une rue pour la nettoyer. Ils ont ensuite partagé le verre de l’amitié, avec ceux-ci, dans le cadre de la fête des voisins (voir photos sur le site).

 

  • Impact dans les médias : échos TV sur RTL, RTBF et Télé-Sambre. Echos auprès de différentes radios (Vivacité, Radio Contact…), échos dans la presse régionale et nationale.

 

  • Réunions régulières du groupe de pilotage dont les membres ont participé aux réunions organisées au rythme d’une par mois.

 

  • Fête des voisins : de nombreux groupes d’habitants se sont associés, après le nettoyage de leur lieu de vie, pour boire un verre et échanger. Coucou est une action qui renforce manifestement les liens sociaux (voir photos sur le site).

 

  • Encadrement pédagogique et logistique de chaque équipe de nettoyage par la division propreté à qui l’on doit une fière chandelle. Les participants recevaient même un petit cadeau pour leur participation : gourdes et boites à tartines pour les enfants, cendrier et autres gadgets pour les adultes. A chaque action, l’ICDI menait des actions d’information et de prévention.

 

 

  • Agrandissement de la base de données au niveau de la communication. Le groupe de pilotage dispose à présent d’une série d’informations facilitant la communication auprès des médias et des politiques. C’est le résultat de quatre années d’actions .

 

  • Elargissement du groupe de pilotage. C’est à présent chose faite, mais c’est encore à poursuivre.

 

  • Participation spontanée du centre d’accueil pour réfugiés de Jumet !

 

  • Diffusion d’affiches (plus de 6000) en faisant du porte à porte… L’action coucou ne pouvait plus passer inaperçue… De nombreux habitants ont accepté de coller l’affiche à leur fenêtre. Il en va de même pour quasi tous les commerçants.

 

  • Demande de participation d’un autre quartier (Dampremy) qui souhaitait s’associer aux actions.

 

Cinquième année (2008-2009)

 

 

5 années d’action : un anniversaire à fêter !

 

Voici une première évaluation des actions « coucou les immondices » 2009

 

 

Action d’éclat, le jeudi 28 mai de 18h à 20h, rue Emile Gantois à Marchienne Docherie: Le groupe de pilotage a imaginé de  constituer un groupe de ramassage formé de personnalités célèbres de la région : sportives, médias, culture, politiques… : pari réussi :

Pour les sportifs :

Jérome Efong N’Zolo, célèbré arbitre national (reconnu meilleur arbitre de l’année 2009) ;

Dante Brogno, ancien joueur su Sporting de Charleroi.

Pour les représentants politiques :

Les partis démocratiques étaient représentés.

De 19h à 20h : Une rencontre avec les politiques et les citoyens de l’ancienne commune  Marchienne à la salle Ferrer à Marchienne Docherie a été organisée.

Après les actions des habitants, amener le politique « autour de la table », pour qu’il s’engage de manière concrète dans la lutte contre les déchets (débat, échanges d’idées, …)

Plus d’une cinquantaine d’habitants des quartiers de l’ancienne commune de Marchienne étaient présents.

 

Encadrement de stagiaires plus nombreux (5) par l’école des Etoiles, les espaces citoyens ;

 

Vers le début janvier, diffusion d’un carton (toutes boites) que les habitants ont été invité à apposer à leur fenêtre. Au recto, un slogan du style : « coucou c’est toute l’année » et au verso des infos sur coucou 2009.

 

Réalisation d’un « groupe » sur facebook. Ce site de communauté sociale a regroupé des personnes soutenant les actions « coucou ».

 

Travail avec Gaceph et centre d’accueil pour réfugiés.

En septembre, une rencontre a eu lieu avec le service de prestation éducative et philanthropique GACEPH de Charleroi. L’idée est de permettre à des jeunes délinquants, devant réaliser des mesures réparatrices, de les faire dans le cadre de « coucou », soit en cours d’année (mobilisation), soit pendant la semaine coucou, en groupe. Un jeune a rejoint l’équipe des étudiants stagiaires et a travaillé avec eux lors de la sensibilisation des habitants de Marchienne Docherie.

 

Une trentaine de personnes du centre d’accueil pour réfugiés de Jumet sont venus prêter main forte pendant la semaine « coucou ». Depuis lors, ils ont encore organisé des ramassages avec le soutien logistique de la division propreté.

 

 

 

Travail avec les espaces citoyens.

Depuis 2008-2009, lors de la semaine d’action, l’espace citoyen de Marchienne Docherie se déplace avec tonnelles et petits déjeuners. Ceux-ci sont offert aux personnes participant au nettoyage des rues.

 

 

Sixième année (2009-2010)

 

 

Voici une première évaluation des actions « coucou les immondices » 2010

 

Les actions sont menées dans les  quartiers de l’ancienne commune

de Marchienne-Au-Pont :

 

  • Les actions de mobilisation et de sensibilisation des associations et des habitants pendant l’année (porte à porte, affichage, séances d’information dans les écoles et associations, vidéo les Xperts pour lancer les débats…).

 

  • le mardi 25 mai (début de la semaine d’action) à Marchienne-Au-Pont à l’IMP René Thone  Route de Beaumont  de 9h à 10h30, notre action a débuté par une action de sensibilisation sous la forme d’une manifestation avec les enfants et jeunes de l’imp René Thone.

 

  • Impact dans les médias : échos TV sur RTL, RTBF (dans l’émission « Au quotidien ») et Télé-Sambre. Echos auprès de différentes radios (Vivacité, SudRadio…), échos dans la presse régionale et nationale. Grande répercussion de nos actions dans le « Charleroi Magazine ».

 

  • Réunions régulières du groupe de pilotage dont les membres ont participé aux réunions organisées au rythme d’une par mois.

 

  • Fête des voisins : de nombreux groupes d’habitants se sont associés, après le nettoyage de leur lieu de vie, pour boire un verre et échanger. Coucou est une action qui renforce manifestement les liens sociaux (voir photos sur le site).

 

  • Encadrement pédagogique et logistique de chaque équipe de nettoyage par la division propreté à qui l’on doit une fière chandelle. A chaque action plus importante, l’ICDI menait des actions d’information et de prévention.

 

 

  • Agrandissement de la base de données au niveau de la communication. Le groupe de pilotage dispose à présent d’une série d’informations facilitant la communication auprès des médias et des politiques. C’est le résultat de six années d’actions.

 

  • Elargissement du groupe de pilotage. C’est à présent chose faite, mais c’est encore à poursuivre.

 

 

  • Diffusion d’affiches (plus de 5000) en faisant du porte à porte… L’action coucou ne pouvait plus passer inaperçue… De nombreux habitants ont accepté de coller l’affiche à leur fenêtre. Il en va de même pour quasi tous les commerçants. Cette année, les stagiaires ont surtout privilégiés les « endroits de passage »: poste, marché, espaces citoyens, piscine, commune, ...Des affiches ont été mises aussi dans les bus qui se rendent à Marchienne.

 

  • Demande de participation d’un autre quartier de Marchienne (la cité Matady)  avec le « Val d’heure » (société d’habitations sociales) qui s’est associée aux actions de sensibilisation et de nettoyage du quartier.

 

  • Les jeunes de l'espace jeunes de La Docherie ont mis sur pied un ramassage de cannettes, celui-ci a été réalisé lors de la semaine d'action de « coucou »;

 

Septième année (2010-2011)

 

Un partenariat différent a été négocié avec l'ICDI et les espaces citoyens.

Bariza Hadj Arab (représentante de l'ICDI) s'est occupée de la mise en place de ce partenariat. Une convention a été élaborée et signée avec les différents acteurs de ce projet.

L'ICDI a apporter un regard neuf sur notre action et un bagage supplémentaire quant à la sensibilisation des habitants des quartiers de Marchienne (prévention, ...). Un souffle nouveau pour « coucou les immondices » !

Un autre avantage non négligeable consistait à organiser l’encadrement des stagiaires.

 

Encadrement de stagiaires Cette année les stagiaires ont été encadré par l’ICDI, par les espaces citoyens de Marchienne Docherie, Marchienne-Au-Pont et Dampremy et pourquoi pas par la ville de Charleroi (division propreté?, Cellule JJD).

 

Les actions de mobilisation et de sensibilisation des associations et des habitants pendant l’année (porte à porte, affichage, séances d’information dans les écoles et associations...)

Vers le début mars, diffusion d’un carton (toutes boites) que les habitants seront invités à apposer à leur fenêtre.

 

Impact dans les médias : échos TV sur RTL, RTBF et Télé-Sambre. Echos auprès de différentes radios (Vivacité, Radio Contact…), échos dans la presse régionale et nationale.

 

Réunions régulières du groupe de pilotage

 

Fête des voisins : de nombreux groupes d’habitants se sont associés, après le nettoyage de leur lieu de vie, pour boire un verre et échanger. Coucou est une action qui renforce manifestement les liens sociaux.

 

Encadrement pédagogique et logistique de chaque équipe de nettoyage par la division propreté.

 

Gestion du site www.coucoulesimmondices.be et mise à jour.

 

Agrandissement de la base de données au niveau de la communication.

 

Elargissement du groupe de pilotage.

 

Travail avec les espaces citoyens.

 

Huitième année (2011-2012)

 

Un partenariat différent a été négocié avec le Moc (mouvement ouvrier chrétien) et le comité contre les incivilités de Marchienne Docherie.

.

Encadrement de stagiaires Cette année les stagiaires ont été encadré par le MOC.

 

Les actions de mobilisation et de sensibilisation des associations et des habitants pendant l’année (porte à porte, affichage, séances d’information dans les écoles et associations...)

Vers le début mars, diffusion d’un carton (toutes boites) que les habitants ont apposé à leur fenêtre.

 

Impact dans les médias : échos TV sur RTL, RTBF et Télé-Sambre. Echos auprès de différentes radios (Vivacité, Radio Contact…), échos dans la presse régionale et nationale.

 

Actions sur les marchés le lundi 7 mai à Jumet Gohyssart et le mardi 8 mai à Marchienne avec l’ICDI, la division propreté et les étudiants stagiaires

 

Réunions régulières du groupe de pilotage

 

Semaine d'actions : du lundi 21 mai au dimanche 27 mai.

 

Finalisation de la campagne d'actions : le samedi 2 juin, jour de la fête de quartier sur La Docherie.

 

Nettoyage symbolique des abords des écoles, des associations,...

 

Travail pédagogique avec les enfants dans les écoles avant la semaine d'action ;

 

Création de panneaux, affiches, calicots avec les élèves de La Docherie ;

 

Manifestation géante avec les élèves de toutes les écoles de La Docherie. Plus de 300 enfants, instituteurs étaient présents ;

 

Fête des voisins : de nombreux groupes d’habitants se sont associés, après le nettoyage de leur lieu de vie, pour boire un verre et échanger. Coucou est une action qui renforce manifestement les liens sociaux.

 

Encadrement pédagogique et logistique de chaque équipe de nettoyage par la division propreté.

 

Gestion du site www.coucoulesimmondices.be et mise à jour.

 

Agrandissement de la base de données au niveau de la communication.

 

Elargissement du groupe de pilotage.

 

 

Neuvième année (2012-2013)

 

Un partenariat différent a été négocié avec le Moc (mouvement ouvrier chrétien), le comité contre les incivilités de Marchienne Docherie et l’école du Spignat.

.

Encadrement de stagiaires Cette année les stagiaires ont été encadré par le MOC l’école du Spignat.

 

Les actions de mobilisation et de sensibilisation des associations et des habitants pendant l’année (porte à porte, affichage, séances d’information dans les écoles et associations...)

Vers le début mars, diffusion d’un carton (toutes boites) que les habitants ont apposé à leur fenêtre.

 

Impact dans les médias : échos TV sur RTL, RTBF et Télé-Sambre. Echos auprès de différentes radios (Vivacité, Radio Contact…), échos dans la presse régionale et nationale.

 

Actions sur les marchés le lundi 13 mai à Jumet Gohyssart et le mardi 14 mai à Marchienne avec l’ICDI, la division propreté et les étudiants stagiaires

 

Réunions régulières du groupe de pilotage

 

Semaine d'actions : du lundi 27 mai au dimanche 2 juin.

 

Finalisation de la campagne d'actions : le dimanche 2 juin, jour de la fête de quartier sur La Docherie.

 

Nettoyage symbolique des abords des écoles, des associations,...

 

Travail pédagogique avec les enfants dans les écoles avant la semaine d'action ;

 

Création de panneaux, affiches, calicots avec les élèves de La Docherie ;

 

Fête des voisins : de nombreux groupes d’habitants se sont associés, après le nettoyage de leur lieu de vie, pour boire un verre et échanger. Coucou est une action qui renforce manifestement les liens sociaux.

 

Encadrement pédagogique et logistique de chaque équipe de nettoyage par la division propreté.

 

Gestion du site www.coucoulesimmondices.be et mise à jour.

 

Agrandissement de la base de données au niveau de la communication.

 

Elargissement du groupe de pilotage.